Norme protection antichute

Cadre réglementaire du travail en hauteur.

La chute de la hauteur constitue la seconde cause d'accidents mortels après ceux de la circulation . Ce risque de chute est présent lors de travaux en hauteur ou travaux à proximité de dénivellation. La prévention des chutes de hauteur doit donc se faire le plus en amont possible et en privillégiant toujours la protection collective (garde-corps, échelles, nacelles...) et une évaluation préalable du risque.

La protection individuelle.

Le recours à la protection individuelle doit être limité à des interventions qui ne permettent pas la mise en oeuvre de protections collectives. Seules les personnes ayant été formées sont habilitées à utiliser ces équipements.

La protection individuelle contre les chutes de hauteur présente la particularité de nécessiter trois composants indissociables sans lesquels la protection serait inopérante et illusoire : 

  • le système d'ancrage
  • la liaison antichute
  • la préhension du corps

Les deux derniers composants sont couverts par la directive européenne 89/686/CE traitant des EPI. Pou être mis sur le marcgé, ces produits doivent faire l'objet d'un marquage CE délivré par un organisme notifié. Le système d'ancrage, lui, est défini dans la norme neuropéenne EN795.

EN 353-2 : Spécifie les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur. La partie 2 spécifie les antichutes mobiles sur support d'assurage flexible. Dispositif qui possèdent une fonction de blocage automatique et un système de guidage se déplaçant le long d'un support et accompagnant l'opérateur sans intervention manuelle.

EN 354 : Spécifie les équipements de protection individuelle. Dispositif de connexion ou composant d'un système d'arrêt de chute-longes. Détermine la résistance statique, la performance dynamique, le disign et l'ergonomie.

EN 355 : Spécifie les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur - absorbeur d'énergie. Dispositif qui amortit l'arrêt d'une chute de hauteur en toute sécurité lorsque la chute libre est supérieure à 1m. Dans notre catalogue, sont présentés les absorbeurs d'énergies à déchirure de fils, bandelettes ou trame textile.

EN 358 : Spécifie les équipements individuels de maintien u travail et de prévention contre les hcutes hauteur - système de maintien au travail. Les ceintures de maintien doivent être utilisées en tant que complément d'un système de maintien au travail à cordes ajustables.

EN 360 : Spécifie les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur - antichute à rappel automatique. Dispositif qui possèdent une fonction de blocage automatique et un système de rappel de la longue rétractable.

EN 361 : Spécifie les équipements de protection individuelle contre les chutes de chauteur - harnais antichute. Dispositif de préhension du corps destiné à répartir le choc pendant la chute pour en limiter les conséquences et à maintenir l'utilisateur après celle-ci.

EN 362 : Spécifie les équipements de protection individuelle conte les chutes de hauteur - connecteurs. Dispositif de connexion au composant d'un système avec différentes caractéristiques: type de fermeture (verrouillage manuel ou automatique), type d'ouverture (par deux actions).

EN 397 : Spécifie les exigences physique et de performances, les méthodes d'essais et les exigences de marquages des casques de protection pour l'industrie. Ces casques protègent contre les chutes d'objet.

EN 795 : Cette norme européenne définit plusieurs classes en fonction de leur caractéristiques. Danc ce catalogues, vous est présentée la norme EN 795 : 1996 classe B correspondant aux ancrages provisoires transportable; trépied, ligne de vie et sangle d'ancrage.

EN 813 : Doit s'utiliser en combinaison avec la norme EN 358 et/ou EN 361 afin de constituer un équipement de protection individuelle pour le maintien au travail et pour la prévention contre les chutes de hauteur - ceintures à cuissardes.



HAUT